Salut internaute !

Cet article part d'un constat assez simple : beaucoup d'étudiants ne savent pas prendre des notes correctement. J'ai moi-même été le premier à être totalement désorganisé dans mes prises de notes, à n'avoir aucune stratégie particulière.

La plupart des étudiants n'ont jamais été coaché sur la prise de notes. Je me rappelle de mon premier cours d'histoire, en seconde, au lycée. Notre prof nous disait que la prise de notes allait être un changement crucial dans notre manière de travailler et de se préparer aux évaluations. Elle nous a donc donné une fiche avec toutes les abréviations possibles pour pouvoir écrire plus rapidement et être plus efficace. La vérité c'est que je ne m'en suis jamais servi. Je trouvais ça horrible de défigurer un mot juste pour l'écrire plus rapidement. Je préférais avoir un cours propre, quitte à ne pas tout prendre.

Toutefois, il peut être intéressant d'utiliser des abréviations. Mais ce n'est pas le plus important dans la prise de notes. Il faut avoir un support auquel se tenir, pour un maximum de cohérence et la possibilité de revoir ses notes efficacement après le cours, pour les apprendre, ou avant une interro pour réviser. 

Pendant trop longtemps, mes notes ne consistaient qu'en un gros pavé incompréhensible et indigeste. Au final, je ne les utilisais pas, ou peu, et je me reposais presque entièrement sur mes capacités et mes souvenirs des cours pour réussir. Autant vous dire que ce n'est pas ce qu'il y a de plus efficace. Et pour couronner le tout, je continuais de prendre des notes en cours, en sachant pertinemment qu'elles ne servaient à rien et que je ferais mieux de me concentrer sur ce qu'enseignait le professeur. 

Rassurez-vous, j'ai fait un bon bout de chemin depuis ce temps-là ! La meilleure méthode de prise de notes que je préconise sera la quatrième de cet article. Elle met en commun le fait de prendre des notes en cours, pour ne pas avoir à les revoir plus tard, pour un maximum d'efficacité. Vous verrez, vous allez comprendre facilement.

Mais toute personne est différente et a une manière différente de travailler. C'est pourquoi je vous présente ici les 5 meilleures méthodes (à mon sens) qui existent pour prendre des notes efficacement en cours. À vous de trouver la vôtre. ​

​1 - Les notes à puces (the outline method)

​Outline est un mot anglais qui peut être traduit de plein de manières différentes en français. Dans notre cas de prise de notes, on peut le traduire par exposer, expliquer une idée

Cette méthode est assez connue et la plus simple et la plus directe de toutes celles que je vais vous présenter, elle est également la plus facile à mettre en place.​ Mais elle n'en est pas moins efficace. 

Toutefois, n'optez pas pour celle-ci si vous n'arrivez pas à discipliner votre esprit. En effet, elle requiert d'avoir les idées claires et de pouvoir facilement organiser des idées.

Le principe est très simple : il suffit de lister les idées du cours sous forme d'un texte à puce. ​Vous inscrivez plusieurs idées principales, puis de ces idées découlent différents sous-points, voire sous-sous-points. 

Vous avez certainement saisi le principe, mais voici tout de même un exemple :


  1. La première ligne est réservée à une idée principale/générale du cours​
    • Concept appliqué au 1. précédent
    • Etc.
  2. Vous n'êtes pas obligé d'utiliser des lettres. Des points représentant une hiérarchie sont suffisants.
  3. Avantages
    • Très organisé.
    • Permets de mettre en évidence les relations entre les différentes idées du cours. 
    • Permets de réduire la taille et la complexité des notes.
    • Et donc de faciliter les révisions.
    • Astuce : faites de vos points principaux des questions. Ceci vous permettra encore de faciliter les révisions. 
    • Très pratique pour prendre des notes sur ordinateur. Essayez Microsoft OneNote ou Evernote (mon préféré).
  4. Inconvénients
    • Nécessite d'avoir un esprit très organisé pour avoir une construction cohérente.
    • Ne fonctionne pas pour tous types de cours. L'application de cette méthode est plus délicate pour les sciences. 

2 - La méthode Cornell​

Entrons dans le vif du sujet. Cette méthode est très connue pourtant trop peu souvent utilisée. 

Le principe est simple : permettre de revoir efficacement son cours le soir, pour l'apprendre ou avant une interro, pour réviser. Ces notes sont conçues pour que les points principaux soient mis en évidence et facilement identifiables. Lorsqu'un cours a bien été appris préalablement, lorsque vient le moment de réviser pour une évaluation, il suffit de revoir les grandes notions et les détails ​reviennent rapidement à l'esprit sans que l'on ait à les réviser. 

La méthode Cornell correspond parfaitement à cette vision efficace de l'apprentissage.

Mais en quoi consiste-t-elle ?

Le système est simple. Vous prenez une feuille de papier, que vous divisez en quatre sections, comme ci-dessous.

Dans la première section, vous indiquez les informations relatives au cours.

Durant le cours, vous prenez vos notes comme d'habitude (ou en utilisant d'autres méthodes comme celle que nous venons de voir en 1) dans la colonne de droite. 

Après le cours (le soir même par exemple), en relisant votre cours, vous indiquez les points-clés à retenir et les questions que vous souhaitez poser au prochain cours. Cette démarche vous oblige à réfléchir et à extraire les grandes notions, vous aidant ainsi à les mémoriser. 

Finalement faites un résumé rapide du cours en bas de page, dans lequel vous énoncerez les relations entre les notions principales.

La colonne de gauche et la section résumé vous sont utiles lorsque vous réviserez pour une évaluation. Les points importants à connaître seront à portée de main, et vous n'aurez pas à les chercher dans vos innombrables notes incompréhensibles et sans structure. 

​3 - Les cartes mentales

Le mind mapping, ou carte mentale, est un outil de prise de notes et d'organisation des idées peu habituel et très performant. Si vous avez une mémoire plutôt visuelle, ce système pourrait bien être fait pour vous. ​Toutefois, si vous n'êtes pas familier avec ce système, ou si vous le testez pour la première fois, il risque d'être un peu déroutant au premier abord, car il est très différent de l'idée qu'on se fait généralement de la prise de notes. Mais il n'en reste pas moins redoutablement efficace et il favorise la mémorisation car il fonctionne sensiblement comme notre esprit : c'est-à-dire par association d'idées, sous forme de hiérarchie. 

Comment ça marche ?​

Prenez une feuille blanche, écrivez le sujet du cours au milieu de celle-ci, puis organisez en arborescence toutes les notions du cours autour de ce sujet central ; les idées principales d'abord, puis les idées secondaires. 

Ne notez que des mots-clés, pas de longues phrases. L'idée est de rester clair, concis et visuel. Faite une nouvelle branche pour toute nouvelle idée principale. Utilisez des couleurs lorsque ceci est possible. 

​Voici un exemple de carte mentale :

​Un avantage certain de cette méthode est qu'il est parfaitement possible, voire même recommandé, d'utiliser un ordinateur. De nombreux logiciels existent, gratuit ou non, certains sont en ligne. J'utilise personnellement FreeMind. Je le trouve très intuitif et assez complet pour mon utilisation. 

​Attention ! Si vous optez pour cette méthode de prise de notes, veillez bien à ne noter que des mots-clés. Il faut que vous résistiez à l'envie de tout noter. Votre carte serait illisible, et perdrait tout son intérêt visuel. De même, s'il y a trop d'idées à noter, préférez faire plusieurs cartes, plutôt qu'une seule. 

​4 - The flow-based notetaking

​Pour moi la meilleure technique qui puisse exister. L'idée ici n'est pas de prendre des notes pour pouvoir les relire et apprendre son cours le soir à la maison. Non, le but est de prendre des notes en cours, qui nous permettent d'apprendre en cours, sans que l'on ait besoin de revenir dessus le soir même. Un concentré d'efficacité. 

Cette méthode a été inventée par Scott Young. Pas étonnant qu'elle soit efficace quand on sait qu'il a bouclé les 4 ans de formation d'un MIT en informatique en seulement 12 mois ... sans assister aux cours. ​

Le principe de cette prise de notes est le "Learn it once". Autrement dit, apprenez-le une seule fois. ​

Le but du ​flow-based notetaking est de créer un système qui permette de connecter et lier les idées qui vous arrivent à l'esprit, au fur et à mesure de l'avancement du cours, et telles que vous les percevez. Le système classique à puce souvent utilisé, est ici à proscrire complètement. 

L'idée est de noter dans un premier temps seulement les idées majeures, en utilisant uniquement quelques mots-clés, et non des phrases complètes ou de longs paragraphes.

Une fois ces idées écrites, vous allez connecter d'autres idées à l'aide de flèches. Ne cherchez pas à classer les idées selon un ordre hiérarchique. Le but est de représenter les idées comme différents concepts reliés entre eux. Vous êtes libre de revenir en arrière dans vos notes pour ajouter de nouvelles idées, de nouveaux liens, ajouter des détails, etc.

Ne cherchez pas non plus à faire de belles notes plein de couleurs avec une belle présentation. Ceci est complètement inutile si vous ne comprenez pas ce que vous êtes en train d'apprendre. 

N'oubliez pas que ces notes doivent être perçues comme un intermédiaire vers la compréhension du cours. Attendez-vous à avoir des notes désorganisées et très peu visuelles où la lisibilité sera sacrifiée. 

Encore une fois le but de cette méthode est l'apprentissage, et non la transcription. Un élève n'est pas une machine à dictée. Représentez une image mentale de ce que vous êtes en train d'apprendre, pour apprendre plus efficacement et accélérer votre apprentissage. 

Je ferais bientôt un article entièrement consacré à cette méthode d'apprentissage pour vous permettre de mieux cerner le fond du concept. 

​5 - Les notes sur les diapositives

Voici une méthode plus facile à comprendre ! Trop fainéant pour prendre des notes ? Suivez au moins cette méthode-là 🙂

Il arrive assez régulièrement que les professeurs nous donnent à télécharger les diapositives ou les documents, qu'ils utilisent comme support pour leurs cours. Dans ce cas, imprimez-les​, et utilisez-les pour prendre des notes directement dessus. 

Cette méthode à l'avantage de représenter un ordre assez chronologique et cohérent des concepts et des notions à apprendre, ce qui peut faciliter les révisions. Surlignez les notions clés pour les mettre en évidence et inscrivez tous les détails qui vous sont nécessaires à la compréhension du cours sur les diapositives même. 

Attention, le piège est de rester passif face aux diapos qui vous semblent déjà très complètes. Ne tombez pas dedans, restez actif dans votre prise de notes, ou optez pour une autre méthode. ​

Pour vous aider dans cette tâche, je vous conseille vivement de télécharger le tout nouveau logiciel Amanote, créé par Adrien Fery. Il permet de prendre des notes structurées sur la base de diapositives, ou d'autres documents. 

​Conclusion

Je me suis efforcé de vous présenter 5 méthodes très différentes les unes des autres pour que tout le monde puisse y trouver son compte. Quoi qu'il en soit, elles sont toutes assez efficace et présentent de nombreux avantages. Toutefois, si vous souhaitez atteindre le sommum de l'efficacité, je ne peux que vous recommander de vous renseigner davantage sur la 4ème méthode que je vous ai présentée. Je ferais bientôt un article entier sur celle-ci. Si vous souhaitez être averti de sa publication, vous êtes libre de  vous abonner à ma newsletter via le formulaire ci-dessous. 

Avoir de bonnes méthodes, c'est bien. Mais il ne faut pas non plus oublier que, quelle que soit la méthode que vous utilisez, il est nécessaire que vous restiez actif en cours lorsque vous prenez vos notes. C'est seulement de cette manière que vous retiendrez plus facilement ce qui vous est enseigné et que vous allez vous libérer du temps les soirs et les week-ends, pour vous consacrer à d'autres activités ou d'autres matières et sujets d'apprentissage, pour toujours plus d'efficacité.