Salut internaute !

​Un blog à l'attention des étudiants se doit de parler d'examens. Je vais donc consacrer une petite série d'articles sur ce sujet pour vous transmettre les techniques, trucs et astuces à utiliser avant ou pendant un examen. Cet article est le premier de la série. Vous y trouverez 8 astuces pour 1) se préparer plus efficacement à un examen, et 2) réaliser une meilleure performance le jour J.

​Avant de commencer, je souhaite être très clair sur un point : la réussite d'un examen se prépare avant tout par un travail régulier, cohérent, méthodique, efficace et passionné, tout au long de l'année scolaire. Ce ne sont pas quelques astuces appliquées pendant la phase de révision ou pendant l'examen qui vont remplacer tout ce réel effort nécessaire. Mais pour un étudiant bien préparé, ces astuces peuvent faire la différence. C'est pourquoi j'ai choisi de vous les présenter aujourd'hui. Elles sont plutôt basiques, simples à comprendre, simples à appliquer donc il n'y a pas de raisons d'au moins les essayer. Toutefois, il existe des milliers d'autres astuces qui s'appliquent à pleins de domaines différents (stress, anxiété, révisions, QCM, gestion du temps, etc.). Ici je vous présente seulement 8 de ces astuces et je réserve d'autres articles pour d'autres astuces plus particulières à un domaine. Restez bien attentif aux publications. 🙂

​Précautions prises, allons-y.

​8 astuces pour réussir ses examens

​1 - Le test de préparation

​Tout le monde clame que réviser juste avant un examen est inutile. Alors oui, c'est vrai, mais pas totalement. Si vous avez l'habitude de revoir tous vos cours quelques minutes avant l'heure fatidique, sachez que ce n'est pas une si mauvaise habitude. Mais il advient de faire les choses correctement car, entre nous, ce moment-là est bien souvent l'anarchie la plus totale. 

Prenez une feuille de papier et écrivez tout ce qui vous tracasse. Ceci a été prouvé comme étant un bon moyen d'augmenter les performances en éliminant le stress lié à l'examen. Article à l'appui : Writing about worries eases anxiety and improves test performance. Si vous avez l'habitude de lire ce blog, vous devez certainement être au courant que mettre quelque chose par écrit permet de l'externaliser et ainsi rendre votre esprit plus libre de se concentrer sur d'autres choses.

​Ensuite, prenez une autre feuille sur laquelle vous allez réunir toutes les informations les plus importantes qui vous seront utiles dans l'examen à venir. Contrairement à ce que beaucoup de professeurs vous diront, ce n'est absolument pas une mauvaise pratique (encore une fois à partir du moment où ceci n'est pas considéré comme une révision à part entière, les révisions doivent déjà avoir été faites). Ceci vous permet de "charger" les informations nécessaires dans votre cerveau un peu comme un ordinateur le ferait avec sa mémoire vive. Notez toutes les formules, théorèmes, données de conversions, plan détaillé, grandes idées, votre nom, etc. Bref, toutes les informations que vous avez peur d'oublier pendant l'examen et dont vous aurez probablement besoin.

​Note importante : faites ceci quelques minutes avant l'examen et répétez l'opération au tout début de celui-ci sur un brouillon. De la sorte, vous serez certain de ne pas oublier les informations les plus importantes (que vous craignez d'oublier) et votre cerveau sera énormément libéré et pourra s'attaquer pleinement aux tâches compliquées qui lui sont demandées. Ah l'externalisation !

​2 - Faites des liens entre les questions

​Cette astuce, vos professeurs vous l'ont certainement répétée à maintes reprises et, à raison. En fonction du type de votre examen, les questions ont généralement des liens entre elles. Ce peut être dans un ordre chronologique, c'est-à-dire que les questions précédentes aident aux questions suivantes. Mais aussi complètement anarchique et, dans ce cas-là il serait bien possible qu'un indice ou un élément de réponse à une de vos questions se trouve simplement dans une autre question que vous n'avez pas encore traitée . Ça m'est arrivé bien plus d'une fois !

​Une manière simple de s'assurer de ne pas avoir sauté une de ces occasions est de revenir sur l'intégralité des questions lorsque vous avez terminé l'examen et soyez à l’affût de tous les points qui peuvent faire référence à d'autres.

​3 - Faites des feuilles de pompe

​Vous avez certainement déjà eu des professeurs qui vous autorisaient un unique document que vous aurez fait pour une évaluation. Une sorte de feuille de pompe autorisée. Malheureusement, ceci n'arrive pas souvent. Faites-en quand même. Même si vous ne pouvez la prendre pour l'examen, le fait d'essayer de condenser toutes les informations que vous avez révisées en un petit résumé vous permettra de bien intégrer les parties les plus importantes.

​Faire ce genre d'exercice permet de coder ces informations dans votre cerveau de manière plus efficace. Autrement dit, votre feuille de pompe est maintenant stockée dans votre cerveau. Souvenez-vous, le cerveau apprend mieux et plus rapidement lorsque l'apprentissage est ACTIF. Il apprend mieux lorsque vous extrayez l'information hors de votre mémoire.

​Un autre avantage de cette astuce est de vous forcer à porter un regard critique sur les éléments les plus importants à connaître pour votre examen. Une fois que vous les connaissez parfaitement et si vos révisions ont été efficaces et bien menées, alors vous souvenir des détails ne sera plus qu'une formalité.

​4 - Faites-vous des quiz

​Toujours dans l'esprit apprentissages/révisions actives, l'idée de cette astuce est de réunir toutes les informations les plus importantes dans un format plus compact avec un aspect supplémentaire qui consiste à vous mettre davantage de pression : celle de répondre (juste) à votre quiz et donc davantage d'apprentissages réellement actifs.

​Pour encore plus d'efficacité, faites un quiz avec un ami ou en groupe, puis testez-vous chacun à votre tour. De la sorte, vous apprendrez de vos erreurs parce que vos amis seront là pour vous corriger et vous apprendrez des erreurs de vos amis car vous serez là pour les corriger. N'oubliez pas, l'enseignement est une des meilleures méthodes pour apprendre efficacement.

​5 - Simulez les conditions de l'examen

​Le meilleur serait de pouvoir réviser dans une salle de classe similaire à celle de votre examen. Mais ceci n'est pas toujours possible je l'avoue. Bien qu'avec un peu de volonté ... ? Bref, la question n'est pas là. Faites tout ce qui est possible pour respecter au maximum les conditions dans lesquelles vous serez lors de l'examen. C'est-à-dire les contraintes de temps et d'espace (un bureau, une feuille et quelques stylos, rien d'autres). Faites ceci chez vous, à la BU, n'importe où mais faites bien attention à respecter ces contraintes. Le but est de faire de l'examen un vieil ami sympathique et facile à aborder.

Et les annales ? Elles sont certainement l'outil le plus indispensable si vous souhaitez simuler au maximum les conditions de l'examen. Faites autant d'annales que possible mais faites les bien. Faites-les dans les conditions réelles d'examen pour en tirer profit au maximum.

​6 - Visualisez votre lieu de révision

​Cette astuce est un peu l'opposée de la précédente. Ici je ne vous parle pas d'optimiser vos révisions en conséquence de l'examen mais d'optimiser l'examen en conséquence de vos révisions. Des recherches ont démontré que l'apprentissage était dépendant du contexte dans lequel vous avez appris (étude à l'appui : Context-Dependent Memory In Two Natural Environments On Land And Underwater). Cette étude arrive à la conclusion que la restitution d'une information est meilleure lorsque l'environnement d'étude est réintégré: "Recall is better if the environment of original learning is reinstated."

​Ceci appuie donc ce que nous avons vu dans le paragraphe précédent, à savoir réviser dans un environnement similaire à celui de l'examen. Mais comme ceci est rarement possible, il advient alors la possibilité de visualiser, lors de l'examen, l'environnement dans lequel vous avez étudié. La visualisation est une technique terriblement puissante dans plein de domaines différents, je pense notamment au sport mais elle est pourtant très peu utilisée et souvent incomprise par bon nombre d'étudiants. Dans notre cas, certaines études ont montré que la visualisation permettait aussi de surmonter l'effet de "context dependent memory". Autrement dit, lors de l'examen, persuadez votre cerveau que vous êtes dans le même environnement que pour vos révisions et vous augmenterez vos chances de réussir.

​7 - Appliquez la loi de Hofstadter

​Enfin une loi on ne peut plus simple. Voici ce qu'elle nous affirme : "Il faut toujours plus de temps que prévu, même en tenant compte de la Loi de Hofstadter.". Considérez que votre processus d'apprentissage et de révision vous prendra toujours plus de temps que ce que vous prévoyez au départ. Peut-être avez-vous décidé de réviser ce soir comme nous n'avez jamais encore révisé ? Mais honnêtement, vous savez aussi bien que moi, que vous vous dites la même chose tous les jours et, qu'à chaque fois un événement (indépendant de votre volonté faut-il préciser) vient bousculer la dynamique !

L'astuce ici est de simplement planifier plus de temps à vos révisions que ce que vous pensez avoir besoin. Et je dis bien planifier, pas juste consacrer. La planification est indispensable pour des révisions efficaces. Tellement indispensable que je ferais un article entier sur le sujet.

​8 - Regrouper toutes vos petites tâches chronophages

​Prenez une heure dans votre journée où vous allez concentrer toutes les petites tâches du genre acheter un cadeau d'anniversaire, prendre rendez-vous chez l'ophtalmo, passer à la banque, etc. Et tenez-vous à cette planification. Ceci aura pour effet de vous libérer de tout ce qui peut vous distraire durant vos sessions de révisions et de vous libérer du temps dans la journée à consacrer à rien d'autre que vos révisions.

Préférez planifier ce temps de révision le matin plutôt que le soir. Tout simplement parce que vos réserves de volonté sont bien mieux remplies en début de journée plutôt qu'en fin de journée. Nous en reparlerons dans l'article sur la planification.

​Conclusion - réussir un examen

​Voilà pour ces 8 astuces. J'espère qu'elles vous plaisent et que vous vous attèlerez à les mettre en application le plus rapidement possible. Si vous restez sur votre faim, si vous trouvez qu'elles ne sont pas suffisantes, je vous rassure, c'est normal. Elles ne sont que le début d'une série d'articles sur les révisions et sur la préparation aux examens.

​Ensuite, il faut bien comprendre que la frontière entre les révisions pour un examen et l'apprentissage en général est très mince. Ce que je veux dire par là, c'est que toutes les astuces que je donnerai pour réussir un examen seront orientées uniquement sur l'aspect de la réussite à l'examen et non à l'apprentissage en général. Mais, comme bien évidemment, l'apprentissage en général est une condition nécessaire à la réussite, libre à vous d'aller fouiller dans toutes les ressources du blog pour trouver toutes les méthodes d'apprentissage, de mémorisation et de révision qui vous seront utiles.

​Une dernière chose que je souhaite préciser. Sur ce blog et dans la vie en général, j'attache une grande importance à l'intégralité du processus d'apprentissage comme moyen d'acquérir plus de connaissances et de savoir-faire dans des domaines qui nous sont chers et où la note, l'examen et le diplôme ne sont pas la finalité. Certes ces aspects du cursus scolaire sont là pour vous donner un ticket vers l'emploi, le métier et l'activité que vous souhaitez exercer mais rien ne remplace les études comme perspective d'un investissement sur l'avenir, pour soi. À partir du moment où vous vous engagez dans un cursus avec cet état d'esprit, c'est-à-dire que le domaine que vous allez étudier vous passionne et fait sens pour vous, alors les examens ne seront plus un obstacle à franchir, mais simplement un pas vers votre réussite.